Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Superparfumeur ne sent pas la rose

Avouons d'emblée que Diptyque a bien changé.
Fini les senteurs rocailleuses, les élixirs druidiques, les recettes  médiévales. Cette Eau Rose est consternante de mièvrerie, affligeante de légèreté [votre assouplissant l'annihilera].
Son seul intérêt,  une ouverture lumineuse, particulièrement vivifiante. On entrevoit une  allée, un jardin qu'on aimerait explorer. Mais la porte est fermée, obstruée par ces maudites notes fruitées. La rose, qui n'avait déjà pas beaucoup de caractère, est maintenant pataude et  s'éloigne doucement.
Rend triste.
☆ ☆ ☆ ☆
Eau de Toilette 100ml [75 €].


01/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres