Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Le système Victoria d'Eric REINHARDT

Blog de carlitablog :Tendance et Rêverie, Le système Victoria d'Eric REINHARDT

L'éditeur présente :



Si David Kolski, architecte reconverti en directeur de travaux, avait renoncé à adresser la parole à cette inconnue croisée dans une galerie marchande, s'il lui avait dit : « Excusez-moi, je suis désolé, je vous ai pris pour quelqu'un d'autre », s'il avait su qu'en abordant une femme de cette stature il entraînerait son existence dans une direction impossible, Victoria de Winter n'aurait pas trouvé la mort onze mois jour pour jour après leur rencontre. 
Aujourd'hui, elle serait encore vivante, David ne vivrait pas retiré dans un hôtel de la Creuse, séparé de sa femme et de ses filles. Il n'aurait pas été détruit par le rôle qu'il a joué dans ce drame ni par les deux jours de garde à vue qui en ont découlé. Seulement, le visage de Victoria s'est tourné vers le sien et David a aussitôt basculé dans sa vie.

Mon avis

 

J'avais déclaré que je ne devais pas lire plus de 3 livres de cette rentrée littéraire, hors Amélie et Fred évidemment. Objectif raté puisque j'en suis déjà à 5 et qu'il m'en reste au moins un sur ma table de nuit. Mais si c'est pour la bonne cause littéraire tout va bien, car pour le moment, c'est plutôt pas mal, sauf évidemment le futur prix Goncourt David F.

Ah la vie des prix Littéraire attribué d'avance et sans considération de talent et d'écriture. Mais comme la vie est ainsi faite, donc aucune raison de se plaindre à part s'en cogner allégrement. L'essentiel est de lire des bons livres non ?

Comme ici  on est dans ce cas l'on ne va pas se plaindre de quoi que ce soit.

Un livre moderne avec un sujet intéressant.

Un homme, chef de chantier, qui est le responsable de la construction d'un grand édifice pour une société internationale de la finance va s'amouracher  pour la belle et trépidante Victoria, espiègle DRH pour le compte d'une grande société. Une sorte de contraires qui vont s'attirer pour le meilleur et le pire puisque l'on devine assez vite que cette histoire ne va pas du tout bien finir.

Si ce genre d'histoire a été pas mal éculée dans le cinéma et la littérature, notre auteur rend ici l'aventure encore plus savoureuse et ceci pour de multiples raisons.

La première étant de faire rejoindre une histoire d'amour avec le côté politique de leurs fonctions. Elle capitalise donc de droite, froide avec comme seul objectif la vitesse de l'efficacité  et lui rêveur n'ayant qu'un seul but, la recherche d'une reconnaissance pour le devoir accompli. Un idéaliste de gauche.

Idéaliste de gauche étant un personnage qui navigue entre autodestruction et idéalisme d'un mon plus égalitaire et meilleur. Et là tout y passe, on retrouve l'opposition entre l'élite et le peuple, le pouvoir et la subornation, travail contre capitalisme...

La seconde raison étant de faire naviguer l'aspect politique de ce roman derrière un thriller bien construit, haletant et très intéressant autant dans sa forme que dans son écriture.

Et c'est ce mélange là qui fait de ce roman une grande fresque moderne sorte d'analyse sociale et économique de notre société. Analyse  tout en survol, sans aucune pleurnicherie inutile, juste le cœur de notre auteur qui se met à parler. Une sorte de saignement contenu.

Un roman moderne et pessimiste qui ravira autant les fans du monsieur que ses nouveaux lecteurs. La plume et est magnifique est l'esprit proche du jouissif. Car oui on veut la croiser cette Victoria.

Ma pépite de la rentrée pour le moment.

Même si on notera quelques longueurs inutiles par-ci, par là et quelques dialogues interminables.

 

 



20/07/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres