Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

La sociéte du mépris de soi. De l'urinoir de Duchamp aux suicidés de FT par François CHEVALLIER

 

Blog de carlitablog :Tendance et Rêverie, La sociéte du mépris de soi. De l'urinoir de Duchamp aux suicidés de FT par François CHEVALLIER

 

Un livre qui explique peut être le pourquoi de l'immense succès du Révoltez-vous de Stéphane Hessel.

Mais si vous savez, ce fascicule d'une trentaine de pages qui pour la modique somme de 3 euros invite à la révolte et montre qu'il n'y a pas d'âge pour se faire entendre. Ben dans ce livre, François Chevallier sonne la charge contre la puissance aveuglante qui réduit le peuple à une association de robots.

Et ceci quelque que soit les origines, le milieu social, le niveau d'éducation et le genre. Le pessimisme est total. La démocratie au lieu de servir le peuple, le manipule, l'abêtit et fait de l'humain une simple marchandise. Le bout du chemin était cette longue liste de suicidés à France Telecom.

Et le début du chemin étant le dynamitage relatif de Marcel D. à travers son intrusion dadaïste dans l'art contemporain. Cela serait donc, d'après notre auteur, le début du chemin de l'homme qui allait finir par se méprise. Conception très chère à l'ami Nietzsche qui prétendait que l'homme se venge de vivre.

Mais ceci est une autre ramification du débat.

Le chapitre qui m'a le plus passionné est bien évidemment celui qui concerne la Nouvelle Vague.

Un constat amer donc qui montre que dans certains pans de la société, c'est le désir même de la vie qui s'atrophie. La régression de l'individu aux détriments d'autres individus, faisant de la société un monstre d'égoïsme, où la guerre civile n'est plus de peuple à peuple mais de personne à personne.

Ce concept marchant évidemment encore mieux quand on transforme l'être en un appareil immature le plus simple.

Une critique intelligente, pas irréprochable mais qui a le mérite d'exister et de faire un peu réfléchir avant qu'il ne soit trop tard du moins si ce n'est pas encore le cas.

Et qu'on soit d'accord ou non avec les idées de notre ami, la chose ne laisse pas indifférent et est une secousse parfois.

 

A suivre donc...



12/07/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 211 autres membres