Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Cinéma : Shaun le mouton


Synopsis :

Lorsque qu’une blague de Shaun entraîne accidentellement le fermier jusqu’à la Grande Ville, Shaun, Bitzer et le reste du troupeau se retrouvent embarqués dans une aventure complêêêêtement inattendue en plein grande ville… Shaun arrivera-t-il à retrouver le Fermier dans cette ville étrangère et inconnue avant de s’y perdre pour toujours ?

Shaun le mouton, après une carrière sur le petit écran, arrive sur le grand noir et le moins que l’on puisse dire c’est que la transition a été tout bonnement splendide.

Mark Burton et Richard Starzac ont réalisés un film teinté d’une touche burlesque qui pourrait faire pâlir le plus doué des britanniques, éminents spécialistes du genre.

L’enchainement des situations comique est aussi réglé comme du papier à musique tant tout est fluide, efficace et superbement coordonné. Le fait qu’aucun dialogues ne viennent perturbés la beauté et le sens des images apporte une profondeur et un supplément d’âme qui provoque quasiment un sentiment d’extase.

Le côté loufoque de l’ensemble est équilibré, jamais rien de trop, jamais rien d’inutile, juste la dose de magie la plus efficace.

Le saupoudrage de toute cette tendresse m’a emporté vers des cieux que je ne voulais plus jamais quitter.

Le refus d’avoir choisi l’utilisation d’une 3D trop à la mode rehausse invariablement la qualité d’ensemble de ce tour de magie.

Un film inventif et profond qui s’avère être un petit bijou dans son genre. On y va, on y retourne et on recommande cette œuvre pour que le tutoiement avec la planète se fasse.

Une sorte de chef d’œuvre.

4.3/5



14/04/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres