Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Cinéma : Chic

Synopsis :

Alicia Ricosi, diva et créatrice de mode de la maison de haute couture éponyme, est, à la veille des prochaines collections, en panne de créativité suite à une rupture sentimentale extravagante. Sa cinglante directrice, Hélène Birk, doit rapidement trouver une « solution » pour qu’Alicia recouvre sa puissance créative.

 

Un casting de folie, des dialogues succulents, des scènes mémorables, une histoire grisante et sympathique, voici les ingrédients succulents offert par Jérôme CORNUAU pour produire une comédie française aussi fraiche qu’agréable.

En plus c’est drôle, de très bon esprit, un peu fou, caustique et bien rythmé.

Ce qui fait tout c’est évidemment ce casting de folie qui voit la beauté de Marina HANDS irradiée toute la seule, Eric ELMOSINO n’étant pas en reste en ce qui concerne la captation des spectateurs et pas que le public féminin. Laurent STOCKER, Philippe DUQUESNE sont aussi à applaudir.

Evidemment rien de cette réussite n’aurait été possible sans la présence alchimique de la merveilleuse et rare Fanny ARDANT. Elle hypnose tout avec grâce, volupté, sagesse, bienveillance et j’en passe. Alors même si le film à quelques défauts, j’ai tout oublié pour ne retenir que le fait que je sois amoureux de Fanny A.

Une séance succulente et merveilleuse que les petits défauts présents dans cette œuvre ne vont nullement gâcher. Et comme en plus c’est une surprise, on adhère encore plus profondément.

Un film qui offre, à son public, un moment de détente rare et une orgie de sentiments bienfaiteurs.

On en redemande encore et encore et on partage cet instant de grâce pour faire du bien comme on s’est fait du bien en se rendant à cette séance.

3.5/5.



20/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres