Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Cinéma : Amour sur place ou à emporter

Synopsis :

Amelle et Noom sont deux jeunes trentenaires que tout oppose et que le destin va réunir. ELLE sérieuse, manager au Starbucks, dynamique et LUI en dilettante, malin, et apprenti comique. Tous deux victimes de déceptions amoureuses, ils ont juré qu'on ne les y prendra plus.
Alors comment faire quand malgré tout ces contraires s'attirent ? Un jeu de séduction se met alors en place pour notre plus grand bonheur. Mais tout n'est pas si rose, les familles, les amis, les collègues s'en mêlent, les guerres sont déclarées, les brouilles explosent. Pris entre les racines de leur éducation et le feu de leurs sentiments, quel camp vont-ils choisir ? L’amour triomphera-t-il ? Une chose est sure, ils nous feront passer un bon moment de franche rigolade et d'émotions...

Amelle CHAHBI réalise un film, qui, s’il ne va pas rester dans les mémoires, vaut son petit déplacement. L’histoire qu’elle raconte est assez banale, observer un couple mixte se rencontrer, s’aimer et surmonter les problèmes n’est évidemment pas un sujet totalement original.

Oui mais voilà, en dépit de ce handicap, notre actrice-réalisatrice s’en sort plutôt bien grâce à des situations intéressantes et des dialogues percutants. Et même si on devine aisément un manque certain de cohésion.

 Ne croyez pas au miracle non plus, car les clichés itinérants à ce genre de film sont bien évidemment présents en beaucoup trop grands nombres. Les personnages sont parfois caricaturaux et même si tout a été poussé à fond et assumé, l’indigestion n’est parfois pas très loin.

Les acteurs sont plutôt bons même si aucune fulgurance ne s’est invitée aux festivités. Noom DIAWARA joue bien son rôle même si on ne criera pas au génie pour la performance.

Le scénario tient aussi sur une feuille de papier et peut-être que c’était mieux ainsi. Les personnages secondaires sont par contre un peu trop ratés pour ma part.

Un film que l’on regarde et que l’on digère aussi vite. On rit plutôt souvent mais rien ne reste une fois la séance terminée et c’est quand même dommageable surtout qu’avec un peu de boulot supplémentaire tout pouvait être un petit peu mieux.

Du cinéma jetable comme c’est la grande moyenne aujourd’hui, on apprécie sur le moment puis on passe à autre chose aussi vite et triste que cela. Cette nouvelle façon de consommer du temps a surement ses adeptes, j’avoue que ce n’est pas ma grande tasse de thé.

A vous de faire en fonction de votre âme et conscience même si je ne conseille pas plus que ça. Car il faut bien l’avouer c’est du service minimum. Juste la moyenne et c’est déjà bien payé.

2.5/5.



26/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 211 autres membres