Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Cinéma : 22 JUMP STREET


Synopsis :

Les deux policiers Schmidt et Jenko, après être retournés au lycée pour mettre à découvert un nouveau réseau de trafiquants, retournent cette fois-ci à la fac pour démanteler un trafic de drogues.

 

Alors là c’est la claque. Petite mais tout de même elle est un peu appuyée. Alors que l’on s’attendait à un film de petite envergure ou même à une nullité, cette œuvre se révèle être beaucoup plus intéressante que le petit accueil qui semblait lui être réservée.

Une profondeur certaine, un humour décapant, un scénario intéressant, des acteurs solides et une approche psychologique vraiment audacieuse et enivrante. Il faut dire que son auteur a été plus que très malin. Il a utilisé les codes de la comédie qui ont fait leurs preuves en y ajoutant une subtilité et un humour ravageur. Et comme tout ça a été mélangé avec une dose d’intelligence, le résultat final ne pouvait être que fulgurant.

 

La dose d’ironie qui saupoudre tout ça ne pouvait qu’être une succulente cerise sur un gâteau déjà orgasmique.

 

Que le tout se soit fait sans aucune prétention est évidemment un ingrédient de plus qui n’allait pas me déplaire dans ce joli retour vers le passé.

 

Alors oui ce n’est pas fin, pas sérieux, un peu bordélique, assez vulgaire et totalement fou mais c’est talentueux et rafraichissant, je vote pour et avec plusieurs bulletins.

 

Une comédie américaine très intéressante qui va en embarquer plus d’un et ceci d’autant plus que personne ne soupçonnait un tel joli résultat.

Pas le film de l’année mais on peut y aller sans la moindre crainte.

3.2/5.

 

 



01/09/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres